Accueil presse Être alsacien.nne se réduirait-il à un cliché de nature alimentaire?

Être alsacien.nne se réduirait-il à un cliché de nature alimentaire?

0
0
312
EilPz07WsAMEZ11

Une initiative de la future CeA a lancé une consultation sur le visuel de la future plaque d’immatriculation des voitures. À partir d’un échantillon restreint, soit 3-4 % de la population, ce vote n’est pas suffisamment représentatif pour se prononcer sur un symbole qui a vocation de rassembler l’ensemble des Alsaciens.nes.

ALTERNATIVE ALSACIENNE – ‘s Linke Elsàss CONDAMNE AVEC FORCE CETTE INITIATIVE, tant sur le fond que sur la forme. Elle ne laisse rien augurer de bon quant à la représentation des valeurs démocratiques de l’Alsace. Sur le fond, notre mouvement régionaliste de gauche considère que poser la question des symboles d’un pays, d’un territoire, d’une population ou d’un peuple, c’est d’abord poser la question des valeurs citoyennes et du modèle de société de demain qu’on veut défendre. Ces valeurs trouvent leur sens dans l’histoire, la langue régionale, la double culture, l’apport de la diversité culturelle et la particularité rhénane/européenne de notre espace géographique.

Que peut bien alors vouloir exprimer, dans ce contexte, un « bretzel » ? ETRE ALSACIEN se réduirait à un cliché de nature alimentaire ? L’institution qui représente les Alsaciens ne saurait être réduite à une marque commerciale, appréciable pour le monde économique, mais négligeant des valeurs citoyennes et socio-culturelles. Sur la forme, était-il opportun de lancer, d’une manière aussi brute, une consultation en direction de nos concitoyens, sans une réflexion globale sur des symboles méconnus, avec l’aide du monde associatif et culturel alsacien qui n’a pas été associé ? N’avons-nous pas dans notre histoire assez d’hommes et de femmes de culture à dimension européenne, voire internationale, susceptibles de nous guider sur un travail de réflexion citoyenne ?

ALTERNATIVE ALSACIENNE – ‘s Linke Elsàss regrette que la consultation n’ait pas été accompagnée d’un débat sur Etre Alsacien dans une société multiculturelle, au carrefour de l’Europe, au sein d’un monde interdépendant agité par une crise sanitaire mondiale. N’était-ce pas l’occasion pour s’interroger sur nos symboles et le sens qu’ils peuvent avoir pour un citoyen et une citoyenne alsacien.ne aujourd’hui ?

ALTERNATIVE ALSACIENNE – ‘s Linke Elsàss défend la légitimité du Rot ùn Wiss, car il est le seul des trois symboles présentés à être l’émanation de citoyens alsaciens à une époque. Il a été le symbole de l’opposition à l’impérialisme allemand au début du XXe siècle, puis malmené par les nationalismes autant français qu’allemands. Rappelons qu’il n’a pas été officialisé par l’Empire allemand malgré un vote au parlement d’Alsace-Lorraine, qu’il a été réduit au séparatisme par l’Etat français entre les deux guerres, alors que transpartisan et même défendu par la France pendant la période du Reichland et interdit par l’Allemagne nazie. N’était-ce pas l’occasion d’informer nos concitoyen.nes sur son histoire complexe à l’image de l’Alsace ?

ALTERNATIVE ALSACIENNE – ‘s Linke Elsàss souhaite dorénavant que la future CeA se saisisse de cette création institutionnelle en proposant pour drapeau officiel, le Rot Un Wiss afin de montrer qu’elle est une collectivité réellement en construction avec l’histoire des Alsaciens/iennes.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par objectifeuroregionalsace
Charger d'autres écrits dans presse

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Avec Jeanne Barseghian 2020 – Strasbourg ville bilingue et européenne