Accueil Positions Penser Global, agir local: Pour l’autonomie alimentaire

Penser Global, agir local: Pour l’autonomie alimentaire

0
0
89
alimentation
Penser Global, agir local: Pour l'autonomie alimentaire dans Positions 1f91dUne véritable chaîne de la solidarité s’est créée depuis la mise en place des mesures destinées à lutter contre la propagation du Covid-19: Livraisons à domicile, vente en ligne, confection de paniers garnis, les producteurs locaux habitués à se retrouver sur les marchés, ne manquent pas d’idée et d’initiatives pour tenter d’écouler leurs stocks pendant cette difficile période de confinement.
1f5d3 dans presseParce que l’autonomie alimentaire ne peut se limiter à l’action d’une commune, elle peut se faire à l’échelle de l’Alsace. Nous préconisons ainsi une feuille de route économique réunissant les collectivités alsaciennes pour mieux produire et mieux consommer:
-1f9661f33d1f9551f9541f346 Mettre fin à la monoculture du maïs dans la plaine d’Alsace occupant 40 % de la surface agricole, responsable de l’érosion de la biodiversité et qui rend dépendant nos agriculteurs de l’industrie. En effet, 75 % du maïs est destiné à la production industrielle.
- Faire un véritable plan d’agriculture alsacien autonome des décisions prises par la chambre d’agriculture nationale afin de l’adapter aux enjeux environnementaux et économique du territoire.
-1f33e Accompagner la reconversion de l’agriculture industrielle et paysanne en bio en créant un label bio alsacien. En partenariat avec les collectivités alsaciennes, mettre autour de la table les petits et grands producteurs agricoles afin de mutualiser leurs expériences pour favoriser la polyculture et de nouvelles pratiques plus respectueuses du sol, de la biodiversité, de l’air et de la santé des consommateurs.
- Création d’un crédit agricole local pour aider à ses mutations.
- 1f69cAssurer un revenu plus décent aux petits producteurs maraîchers et artisans en éliminant les intermédiaires notamment en permettant de rendre durable les initiatives prises pendant le covid-19 et ainsi inciter les consommateurs à être moins dépendants des grandes surfaces de distribution alimentaire.
- 1f6d2Évaluer l’intérêt d’une monnaie locale sur le modèle basque (Eusko) qui permet également de soutenir la langue régionale, la solidarité et l’économie locale en réduisant l’empreinte carbone de certaines chaînes d’approvisionnement.
-mise en place d’un système de consignes en verres et plastique
-1f968 taxation régionale fixée proportionnellement à la taille financière de l’entreprise et de son empreinte carbone sur tout produit importé ne respectant par la consignation. Les recettes seront redistribuées aux entreprises exemplaires œuvrant sur le territoire alsacien.
-Pour éviter la concurrence déloyale: agir des deux côtés du Rhin en réunissant acteurs français, allemands et suisses du Rhin-supérieur autour de politiques agricoles transfrontalières.
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par objectifeuroregionalsace
Charger d'autres écrits dans Positions

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’Alsace en commun, un manifeste de gauche, écologiste et régionaliste

Les régionalistes progressistes alsaciens se rassemblent pour appeler à un renouveau polit…